Les archives : Galván, Bacan, etc.

  • 18 janvier 2008 : prélude à Israël Galván

IGALVANJames_OMara_2005En prélude aux deux représentations du spectacle de l’immense danseur, star incontestée de la danse flamenca actuelle, Israel Galván, « La Edad de oro », programmées par l’Opéra de Lille en collaboration avec A Contratiempo, la peña a organisé une soirée entièrement consacrée au flamenco, en particulier à la danse, le vendredi 18 janvier à La Piscine, musée d’art et d’industrie André Diligent, à Roubaix.

Au menu : une conférence du philosophe Georges Didi-Huberman, des lectures de Patrice Bornand et une fin de soirée festive autour d’une paella !  


  • 19 et 20 janvier 2008 : Israel Galván à l’Opéra de Lille !

L’Opéra de Lille, en collaboration avec la Peña A Contratiempo, a accueilli Israel Galván, dans son dernier spectacle, « La Edad de oro », les 19 et 20 janvier 2008.

Deux très grands moments de flamenco  avec LE danseur de flamenco le plus talentueux et novateur du moment !

Nos amis andalous  du groupe Acebuche ont assuré avec beaucoup d’énergie la fin de fiesta !

  • 1er décembre 2007 : INES BACAN ET PEDRO SOLER

Ines et Pedro2Samedi 1er décembre, à la Condition publique, à Roubaix, nous avons accueilli la grande chanteuse INES BACAN, avec Pedro Soler à la guitare. Une occasion unique d’écouter cette très grande chanteuse et un grand moment d’intensité flamenca !

  • 5 mai 2007 : La famille Cortes au Garage

CONCERT FLAMENCO 2La peña A Contratiempo continue sur sa lancée : après le succès bien mérité de Rafael de Carmen sur la scène de la Condition publique, que vous êtes venus nombreux applaudir le 17 mars 2007, elle a récidivé dans un autre registre le 5 mai au Garage en réunissant sur scène quatre membres d’une famille flamenca de Marseille, les Cortes  : Luis de Almeria et son frère Mateo Cortes, cantaores, Juan Cortes ‘El Chulo », son fils, au cajon, et Anton Fernandez, cousin des deux premiers, à la guitare.

  • 16 mars 2007, à la Condition publique : Rafael de Carmen !

RAFAELDELCARMEN2Cette fois, c’est un magnifique danseur sévillan qui nous a fait l’honneur de sa venue… Rafael de Carmen ! La peña l’a invité pour vous faire découvrir un formidable représentant de la nouvelle génération de danseurs : pari réussi !

Rafael del Carmen, de son vrai nom Rafael Blanco Segura, a commencé à danser dès l’âge de six ans tout en suivant de manière précoce la très sérieuse formation de l’académie de José Galvan. Il a poursuivi sa formation avec Manolo Marin puis s’impose comme chorégraphe. Il débute sa carrière publique dés l’âge de neuf ans au tablao sévillan « Los Gallos », bien connu des aficionados. On le voit ensuite se produire fréquemment au Japon où, parallèlement à ses spectacles, il entame également sa carrière de pédagogue. Ses pièces d’alors comme « La raiz del grito » ou « Asi baila Sevilla » imposent Rafael del Carmen comme un talent reconnu. Collaborant aux spectacles de Manuela Carrasco puis de Beatriz Martin, son parcours ne cesse d’être ascendant et le conduit à la grande création « De sol a la luna », mélange de flamenco et de fado pour l’exposition universelle de Lisbonne.

En dépit de sa notoriété, il se soumet à la rude discipline des concours de danse qui attestent la valeur des artistes par le mundillo flamenco. Il obtiendra les premiers prix des concours « Antonio el Farruco » à Barcelone en 1995, du concours de Nîmes en 1996, de ciudad de Ubrique en 1998 et enfin de la Biennale de flamenco en 2000, événement réputé dans toute l’Andalousie.

Danseur accompli et généreux, Rafael del Carmen s’entoure d’artistes reconnus. Il a ainsi choisi d’être accompagné par les cantaores Miguel Rosendo et Antonio Campos, le guitariste Juan Requena et le cajoniste Antonio Coronel qui joue aussi auprès d’Eva La Yerbabuena.

  • 2 décembre 2006 : une merveilleuse soirée avec la Niña Las Coles !

Las Coles NB1Le tablao du samedi 2 décembre 2006, à La Condition publique, avec La Niña Las Coles, a connu un magnifique succès! Plus de 200 personnes sont venues savourer le cante profond et sincère de ce petit bout de femme andalouse.

A l’affiche, La Niña Las Coles, une chanteuse dont la voix profonde épouse avec talent les palos du flamenco puro. Les aficionados ont pu avoir un aperçu de sa maîtrise du cante lors du concert que le groupe Acebuche, issu du village andalou de Carcabuey, a donné l’année dernière au Garage.

Cette fois, elle a chanté en solo, accompagnée par Antonio Contiñes à la guitare et Ramon el Chispa au cajon, sans oublier les palmas de Las Hermanas Muñoz. De retour du concours de cante de Séville, elle a offert sa voix aux granainas, alegrias, soleas, tangos et autres fandangos de son répertoire.

  • 30 juin 2006 : Eva Mendez inaugure en beauté la programmation de la peña

Eva 3Le 30 juin 2006, la peña A Contratiempo a lancé ses activités en beauté lors d’une soirée exceptionnelle. A l’affiche, la danseuse Eva Mendez, qui allie la grâce à une parfaite maîtrise du compas et a conquis les aficionados présents ce soir-là pour baptiser la nouvelle peña ! Une soirée mémorable qui a aussi permis de découvrir celle qui donne désormais les cours de danse flamenca de l’association.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s