Maria Moreno : « ma danse est un mélange de spontanéité, de tradition et de beaucoup d’émotions »

 

 

 

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Maria Moreno, jeune danseuse de flamenco de Cadix, présentera son spectacle « Alas de recuerdo » (Les ailes du souvenir) lors du festival ¡ Flamenco sí !, le 14 avril 2018 à Roubaix. Cette lauréate du prix Artiste Révélation au festival de Jerez en 2017, aussi vive que talentueuse, évoque ici pour nous la source et les ressorts de sa danse. 

Comment abordes-tu la représentation de ton spectacle, Alas de recuerdo, le 14 avril à Roubaix ?

Maria Moreno : Avec beaucoup d’impatience ! Ce spectacle est très spécial pour moi et la France est un pays qui a un très grand intérêt pour le flamenco.

Que souhaites-tu exprimer dans ce spectacle ?

Ce spectacle contient beaucoup de souvenirs personnels. Je les exprime à travers ma forme de communication : la danse !

Comment décrirais-tu ton style, ta façon de danser ?

Cela me gêne de me décrire moi même, mais je pense que ma danse est un mélange de spontanéité, de tradition et de beaucoup d’émotions qui s’appuient sur la technique nécessaire pour pouvoir raconter tout ce que je veux exprimer.

 

 

 

Quelles émotions t’habitent quand tu danses ?

Ce n’est jamais la même chose parce que le ressenti personnel est différent chaque jour. C’est ce qui fait que chaque jour a une couleur un peu spéciale. L’émotion en soi est ce qui me porte pour danser. Ce qui m’inspire le plus, ce sont les émotions tristes parce que ce sont celles que j’évite dans mon quotidien. J’essaie de les affronter et de les exprimer en dansant.

Quand le flamenco est-il entré dans ta vie ?

Très jeune, à seulement quatre ans, je dansais déjà à Cadix, ma terre natale. Je dansais des tanguillos, la danse typique de là bas. Je m’en souviens parfaitement mais je ne peux te dire quelle fut la première fois. Pour moi, la danse était un jeu, c’était une activité de plus après l’école. Ma mère m’avait inscrite à la danse et au basket !!! Le basket n’a pas duré longtemps c’est clair, mais j’adorais la danse et elle est devenue l’activité de tous les après-midi de mon enfance.

Personne ne m’a jamais poussée dans cette voie, et je n’ai jamais décidé non plus à un quelconque moment que je serai danseuse. J’ai commencé cela comme un jeu et voilà où j’en suis !

Quels sont les artistes d’aujourd’hui, danseurs, chanteurs, guitaristes, qui t’inspirent le plus et pourquoi ?

Beaucoup d’artistes me plaisent beaucoup. Pour les contemporains je soulignerais Eva Yerbabuena, Manuela Carrasco, Concha Vargas, Rafael Riqueni, Vicente Amigo, El Pelé, Lole, Andrés Marín, Juan Villar… Oh la la ! La liste est longue !

As-tu des « modèles » parmi les danseurs et danseuses de flamenco ?

Pas vraiment. En ce moment, il y a une grande variété de styles. Cela me semble génial que chaque artiste exprime le flamenco de différentes façons. J’adore ! Il y a celui qui continue dans la tradition, celui qui mise sur l’innovation à l’intérieur de cette tradition et l’artiste qui l’exprime d’une façon plus conceptuelle. L’éventail est grand et le public peut choisir.

Comment choisis-tu les chanteurs, les guitaristes et les palmeros qui t’accompagnent sur scène ?

J’ai plus ou moins une équipe sur laquelle je peux toujours compter. Nous nous connaissons bien et cela facilite le travail. Je choisis en fonction de ce que je veux faire. Ils sont une partie importante pour moi. Parfois ce sont eux qui font passer des sentiments. J’ai donc besoin d’avoir des personnes avec lesquelles j’ai une bonne complicité et avec lesquelles je me sens bien.

Que représente le duende pour toi ?

Le duende … je ne sais pas si j’emploierais ce mot. Il y a des moments où je peux me déconnecter de tout à tel point que, lorsque j’ai terminé de danser, je ne peux pas me souvenir exactement de ce qui s’est passé. Ce que je sais, c’est que j’ai pu exprimer et expulser tout ce que j’avais à l’intérieur. Cela ne m’arrive pas toujours, mais lorsque ça arrive c’est ce qu’il y a de plus beau pour moi dans le fait de danser.

Personnellement j’aime plutôt parler de « magie » parce que ce sont des moments très magiques dans lesquels je me sens devenir « vide » et je mets quelques jours à me « remplir » de nouveau pour que ça puisse m’arriver encore. J’espère que cela m’arrivera à Roubaix !

 

Quels sont tes projets pour les prochains mois, les prochaines années ?Comment te vois-tu dans dix ans ?

Pour cette année, j’ai de très beaux projets ! Je vais inaugurer à la Biennale un nouveau spectacle appelé « De la Concepcion ». Pour ce spectacle, je travaille avec une équipe de musiciens merveilleux, sous la direction scénique d’Eva Yerbabuena et le scénario et la direction musicale d’Andrés Marin. Nous sommes déjà en train de travailler dessus et je suis enchantée ! Je vais réaliser un de mes souhaits qui est de bénéficier de leur participation pour ce projet, qui verra le jour en septembre !

Je continue aussi de tourner avec « Alas de recuerdo » et en mai je ferai aussi partie d’un très beau projet qui s’appellera « Bailaoras » et dont la première se jouera à Madrid. Je ne sais pas où je serai dans 10 ans mais pour les quelques années qui viennent, je me vois bien occupée ! Professionnellement, je me sens très heureuse ! »

Maria Moreno présentera son spectacle « Alas de Recuerdo » samedi 14 avril 2018 à la Condition publique, 14 place Faidherbe, à Roubaix, dans le cadre du festival ¡ Flamenco sí !. A 20h30 (ouverture des portes à 19h). Elle sera accompagnée sur scène par les chanteurs Enrique « El Extremeño » et Antonio Campos, Roberto Jaén aux palmas et le guitariste Joselito Acedo, qui jouera en première partie.

Prévente des places en ligne ou par téléphone au 03 28 33 48 33 : 22€ tarif plein, 18€ tarif réduit (adhérents Peña A Contratiempo, demandeurs d’emploi, enfants, étudiants, détenteurs de la C’Art et du Citypass).  Le soir du spectacle, sur place : 24€ tarif unique. Tarif hors tapas et boissons. Pour réserver, cliquez ici !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s